Patrick Arduen

horizontal rule

Site officiel : http://patrick.arduen.over-blog.fr/

Planète grapillée

Album : "Mon pigeon voyageur" (2009)

Quand j’oublie la lumière d’une ampoule électrique

Qui brûle soixante watts d’un halo superflu,

Je pense aux radiations du nuage de Tchernobyl

Qui polluent tant de terres et rongent les tissus

 

Ce quignon de pain blanc grignoté que je jette

Et qui part en camion dans des sacs en plastique

Me laisse l’amertume des enfants rachitiques

Fouillant pour leur repas l’ordure de Calcutta.

 

Le cristal de cette eau qui me lave les mains

Et s’écoule en cascade au fond du lavabo

Me ramène au reflet des humains assoiffés

Qui boivent goulûment la boue des marigots

 

Ce précieux jerrycan rempli de carburant

Qui s’envole en fumée quand je tonds ma pelouse

Evoque aussi pour moi les champs pétrolifères

Où tant de peuples sont comme par hasard en guerre.

 

L’arsenal des canons, avions et porte-avions,

Le zigzag des missiles à très longue portée

Attendent le signal d’une ardeur belliqueuse

Pour faire un feu croisé de destructions massives.

 

Voici ma terre, pauvre planète accidentée,

Pauvre planète au patrimoine convoité

Et grappillé par des milliards de mains tendues,

Et si belle pourtant au lever du soleil,

 

Soyons les jardiniers de notre paysage,

Veillons à préserver ce fragile héritage !

 

 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique