Assassin

horizontal rule

Sites conseillés : http://www.assassin-productions.fr/

L'écologie : Sauvons la planète !

Album : Le futur que nous réserve-t-il ? (Volume 2, 1993)

Debout! Evaluez l'envergure des problèmes!
Ceci n'est pas une demande mais une demande pour que l'espoir revienne.
L'Homme organise sa destruction,
Analysons la situation pour que vous puissez comprendre ma vision.
Un trou dans la couche d'ozone.
Cela devient banal de parler de l'ozone mais sans elle personne n'est autonome.
Car l'ozone nous protège du soleil, et sans un radical changement dans les comportements,
Ni la prévention ni les conseils ne stopperont cette catastrophe naturelle.
Naturelle? Naturellement pas!
Car les victimes sont les fautifs cette fois.
Comment ne pas respecter la nature?
Sachant que si l'air est pur, il peut avoir un futur.
Mais déjà Mexico, Tokyo, New York agonisent,
Et bientôt toute la planète sera compromise!
Prenez conscience, pensez à la prochaine génération,
Le futur de la planète dépend de notre éducation.
Alors réfléchissez à deux fois, ceci nous concerne tous:

Etes-vous en accord avec les essais nucléaires? - NON !
Etes-vous en accord avec la pollution des mers? - NON !
Appréciez-vous tous les déchets dans l'atmosphère? - NON !
Sauvons la terre! Sauvons la terre!
Je crois en l'homme et l'homme doit croire en sa planète! - YEAH
La nature est la vie, la vie n'est pas une conquête! - NON !
Le progrès n'est pas contrôlé, voilà pourquoi bientôt l'échec!
Sauvons la planète! Sauvons la planète! Sauvons la planète!

Comment pouvez-vous encore raser des forêts entières?
En ayant pris conscience que l'oxygène que l'on respire vient de l'arbre qui pousse dans la terre.
Pourquoi les grandes puissances ne versent-elles pas
Une rente pour les pays aux ressources vitales économiquement au plus bas?
Pourquoi l'armée continue ses essais nucléaires
Tuant, on le sait, toute une vie au fond des mers?
D'abord un trou dans l'atmosphère puis le non-respect de l'environnement
Par les puissances qui détiennent le monopole de l'argent.
L'industrie mondiale est coupable! De l'usine nucléaire de Tchernobyl
A la constante disparition de la mer d'Aral,
De la forêt de l'Amazonie à leur putain d'économie qui régit la vie de tant de pays.
La disparition animales est le fruit de ces conneries.
Alors réfléchissez à deux fois, ceci nous concerne tous:

{au Refrain}

En guise de conclusion, le boss entre en action.
A cela une seule raison: exorciser les bienfaits et méfaits
Des deux enfers verts, dont nous sommes tributaires
La boulimie monétaire, qui de la manière la plus sommaire
Sape, saccage le patrimoine planétaire
Au nom d'un progrès dont nous payons les frais.
Je ne fais donc qu'exprimer un pessimisme viril
Afin que les notions d'air pur et verdure
Ne soient pas obscures pour les générations futures.

Le futur, que nous réserve-t-il ?

Album Le futur que nous réserve-t-il ? (Volume 2, 1993)

Le futur que nous réserve-t-il?
De moins en moins de nature, de plus en plus de villes,
Hostiles au style qui se profile face à leur politique tranquille.
A quand 80% de ghettos dans nos villes comme au Brésil?
Je suis issu d'une génération qui n'a que la confrontation
Pour faire passer des idées au sein de la nation,
Au sein de sa nation, avec sa nation, contre sa nation,
Mais de toute façon, la conception de nation démontre une perception
Restreinte pour une vision humanitaire.
J'aime la Terre mais mes adversaires imposent des frontières,
Profitent des frontières, s'enrichissent sur mes frères, s'enrichissent sur la Terre.
Qu'allons-nous faire? Qu'allons-nous devenir?
Dites-moi, dites-moi, quel est mon avenir?
Vais-je dépendre des grandes puissances comme la France,
Qui dépensent, qui pensent, qui financent pour une audience qui perd patience,
Qui prend conscience, qui swingue sur mon avance?
Pour nous pères, nos mères, nos frères, pour la jeunesse et l'enfance,
Pour les bas-fonds, pour les haut-fonds, pour mon éducation,
Pour la communication, je prends position et les solutions se faufilent.
Mais la question reste "Le futur que nous réserve-t-il?"

Le Hip Hop fanatique toujours sur le terroriste type,
Entre en scène et d'entrée tic, titille ton esprit
Pour insuffler un mouvement positif à tes idées, tes pensées
Car c'est en comprenant d'où l'Homme vient que l'on sait où il va.

Guerre Nord-Sud

Album "Homicide volontaire" (1995)

C'est un avertissement, c'est la guerre !
L'occident pratique un génocide à travers la misère.
Sur la planète Terre,
Les enfants sont affamés, les mères font la prière.
C'est la guerre sur les deux hémisphères.
Mais où est donc la paix ?
La colombe de la paix s'est envolée ...

L'écart Nord-Sud ne cesse de se creuser,
Dans les 30 dernières années, la misère n'a cessé d'augmenter.
En Asie du Sud, en Amérique Latine et surtout en Afrique,
Renforcée, on y revient, par l'explosion démographique.
Quel monde allons nous laisser à nos enfants ?
Sachant que les propos des spécialistes du développement sont alarmants.
Si ces prévisions se réalisent,
La misère, la famine vont prendre l'allure d'un cataclysme.
L'Europe Occidentale, les Etats-Unis, le Canada et l'Australie,
Contrôlent 80% des ressources vitales pour la survie de l'Homme.
Parallèlement 100 millions d'Africains meurent de faim au Sud du globe.
Enfin les lois du marché et l'effondrement des cours des matières premières,
Produites au Sud, explique l'endettement des pays du tiers-monde.
Une seconde ... et je reprends,
En hommage à la mort chaque année des centaines de milliers d'enfants,
Du seul fait de la dette et des politiques d'ajustement,
Préconisées par le Fond Monétaire International;
Et la Banque Mondiale est down avec le style occidental.
C'est bien d'aider le Soudan, la Somalie ou le peuple Kurde.
Mais rien ne changera, tant qu'il y aura,
Des intérêts économiques dans cette guerre Nord-Sud.

C'est un avertissement, c'est la guerre !
L'occident pratique un génocide à travers la misère.
Sur la planète Terre,
Les enfants sont affamés, les mères font la prière.
C'est la guerre sur les deux hémisphères,
Mais où est donc la paix ?
La colombe de la paix s'est envolée...

Pendant que certains piquent une tête dans leur piscine,
Des enfants biafrés en Afrique dégueulent de la bile.
Nous sommes conscients que le blocus économique sur Cuba,
Pousse des mères à donner à manger à leurs enfants du rat.
Et l'homme qui gouverne sourit de toutes ses dents.
Et l'enfant qui se meure se vide de tout son sang.
Alors comme ça c'est la guerre,
Nord-Sud, Sud-Nord, l'entrechoque des hémisphères.
Et la Terre, et la Terre devient folle .
Sa population est contrôlée par une élite qui détient le monopole.
Mais pas celui de nos esprits,
Car le petit enfant blanc de l'occident s'instruit.
Le virus tue, mais parfois il est nécessaire
De s'introduire dans les anticorps pour stopper cette guerre !

La flamme s'éteint

Album "Homicide volontaire" (1995)

Le soleil se lève, avec lui l'énergie.
Comme les moines Shaolin, le corps et l'esprit
Se mêlent aux éléments naturels.
Souvenez-vous des jours passés,
Et là vous comprendrez
Que les relations humaines ont toujours été entachées par la haine.
Toujours le même schéma, peu importe le sujet,
Un exploitant, un exploité, un dominant, un dominé.
A l'échelle internationale ou à l'échelle individuelle,
La reproduction des échanges est la même.
Si je tiens le monopole, je ne le lèche sous aucun prétexte.
Pourquoi vouloir partager dans une société où l'argent tue sans complexe ?
Eduqué dans le développement et la vitesse,
Je ne peux pas perdre mon temps, ni être plus souple dans mon business.
Cette façon de penser nous amène aujourd'hui
A tuer pour du papier sur lequel on a mis un prix.
Je marche avec toi si tu m'apportes, si tu me rapportes, je serai ton frère.
Jusqu'au jour où tu n'auras plus d'intérêt, et là, je te shooterai par derrière.
Drôle de concept pour les produits d'un dieu.
Drôle de relation instaurée entre les hommes sur des écrits pieux.
Le sage des plaines ne survole plus ses hommes.
L'arc-en-ciel perd ses couleurs quand la nature s'affole.
Expliquez moi pourquoi,
L'homme ne respecte pas
La nature, les animaux, les femmes ?
On ne discute plus, dans sa main il tient l'arme.
Dans l'autre, dans l'autre, man, il tire l'alarme.
Mais il sera trop tard quand le sang aura éteint sa flamme.

Les relations humaines représentent la jungle urbaine.
Je dégaine, tu dégaine, voilà le problème.
La haine coule souvent dans les veines,
Voilà le problème. {x2}

Comment sortir du cercle, comment éviter pour ne pas sombrer ?
La flamme brûle, mais sa lueur projette sur le mur la rancune.
Tout le monde cherche à avoir son histoire personnelle.
Le "je", le "moi" affaiblissent notre acuité visuelle.
J'ai remarqué depuis que j'essaye d'analyser ce qui m'entoure,
Que le gros problème entre nous est le manque d'amour.
Ne rigole pas, ne vois tu pas que tout le monde cherche à avoir une meilleure vie ?
Mais qui fait l'effort d'accepter la différence d'autrui ?
Si je me plains dans un système, j'essaye quand même
De faire le maximum d'efforts afin de ne pas véhiculer la mort.
Mais les rues restent sombres, et les ombres que je vois
Se morfondent dans leur tombes.
Heureusement qu'il y a des livres,
Je m'enivre, deviens ivre de l'odeur qui émane de chaque feuille que je tourne.
Penchez-vous sur le passé, l'Histoire y séjourne.
Au lieu de ça, je vois en bas de chez moi,
Le résultat du mash up quotidien de notre Etat.
Le underground se fait baiser, car il n'est pas organisé.
Trop de valeurs sont oubliées chez la jeunesse de nos quartiers.
Le posse qui te parle ne cherche pas à être le numéro un,
Simplement trouver des solutions pour des meilleurs lendemains.
Demain sera un autre jour, aujourd'hui c'est le signal
Qui devrait, j'espère, rallumer la flamme .

La flamme s'éteint, personne ne la rallume.
Qui la parfume ?
Qui la manipule ?

On ne s'arrête pas à la couleur de peau,
Quand Assassin fait un morceau tous les auditeurs sont égaux.
La prise de conscience, voilà se qu'on essaye de mettre en avant,
En musique,pour que nos sœurs se lèvent et se mettent en mouvement,
Tu comprends ? Ce n'est pas une question d'argent.
L'important est qu'il y ait une alternative à l'information des gouvernements.
Voilà pourquoi on fait du rap, pour ouvrir la porte sur l'étape
D'une communication des bas-fonds qui contre-attaque.
L'aboulie n'a pas frappé l'abstracteur de quintessence
Que représente le underground quand il pense !

Les relations humaines représentent la jungle urbaine.
Je dégaine, tu dégaine, voilà le problème.
La haine coule souvent dans les veines.
Voilà le problème.

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique