Jean Louis Aubert

horizontal rule

Site officiel : http://www.jeanlouisaubert.com/ 

Sites conseillés : http://www.jeanlouisaubert.tm.fr/ 

Locataire

Album : Comme on a dit (Best of). Premier enregistrement "Bleu,Blanc,vert" (1989)

Je sais que tu te sens pris par les choses et le temps
Je vois que tu as fermé les yeux maintenant
Pour une fuite en avant
Tu as pris ton parti, tu pars au plus pressé
Au plus pressé

Je sais que l'on va rire
Je sais qu'on va pleurer
Je sais qu'il faudra moins nous abîmer
Je sais qu'il faudra moins l'abîmer

Tu peux vivre de ce côté
Tu peux vivre de l'autre côté
Tu peux courir aussi vite que tu peux
Tu n'pourras t'arracher à la fin de ce millénaire
Locataire, locataire

Protégeons la vie qui nous a portés jusqu'ici
Je te laisse le cynisme, moi je n'ai plus envie
Le temps n'est pas le maître
Le temps est kilomètre
Le temps des années lumières, des années mystères
Particule ridicule

Je sais que l'on va rire
Je sais qu'on va pleurer
Je sais qu'il faudra moins nous abîmer
Je sais qu'il faudra moins l'abîmer

Tu peux dire j'en ai assez
Tu peux dire j'en ai pas assez
Tu peux rêver aussi loin que tu peux
Tu n'pourras t'arracher à ce bon vieux caillou vert

Locataire
Locataire - Dieu soit loué
Locataire - Dieu soit loué
Locataire - Dieu soit loué
Locataire - Dieu soit loué
Hein hein

Tu peux rire de ce côté
Tout casser de l'autre côté
Tu peux rêver aussi loin que tu peux
Tu n'pourras t'arracher à ce bon vieux caillou vert
Naître de ce côté
Tu peux naître de l'autre côté
Tu peux tenter d'oublier aussi fort que tu peux
Que notre unique bien c'est la terre perdue dans l'univers


De ce côté – bleu blanc vert
De l'autre côté - bleu blanc vert
Tu peux tenter d'oublier aussi fort que tu peux que notre unique bien c'est la terre...
BLEU BLANC VERT !

Locataire - Dieu soit loué
Locataire - Dieu soit loué
Locataire - Dieu soit loué
Locataire - Dieu soit loué
Locataire - Dieu soit loué
LOCA-TERRE - Dieu soit loué
Locataire - Locataire - Locataire
Locataire - Locataire – Locataire…

Qu'allons nous leur laisser

Album : Titre inédit dans "Comme on a dit (Best of)" (2003)

 

Sous les ruines des villes 

Qu'allons nous leur laisser

si la terre est hostile

Qu'allons nous leur laisser

ni de goût ni de sens

Qu'allons nous leur laisser

l'absence ou la présence 

nous pouvons leur donner

information difforme 

qu'avons nous à leur dire

Des désirs et des manques

qu'allons nous leur laisser

au mieux des comptes en banques

qu'allons nous leur laisser

juste l'amour ou le manque

nous pouvons leur donner

des tonnes de déchets 

et quelques jouets cassés

des rêves dérisoires 

et de sombres idoles

si ce n'est l'amour 

que nous pouvons donner

oh quel autre recours

allons nous leur laisser

des images qui brillent 

sur un écran bleuté

et des nuits embrumées

qu'allons nous leur laisser

le culte de la science

qu'allons nous leur laisser

oui au coeur du silence 

qu'avons nous à leur dire

si c'est le choix des larmes

que nous pouvons donner

que leurs yeux nous désarment

que nos dieux se damnent

si ce n'est l'amour 

que nous pouvons donner

oh quel autre recours

allons nous leur laisser

que pouvons nous donner

 

Sous les ruines des villes 

si la terre est hostile

ni de goût ni de sens

oui au coeur du silence

Point final

Album : "Ideal standard" (2007)

 

Si  la terre s'ouvre demain
Ce caillou géant
Là où nous mettions les mains
Nous mettrons des gants

Si la terre s'ouvre demain
Comme une grande bouche
Nous lui donnerons nos mots
Mais elle aura faim

Faim ! est-ce que notre fin
Justifie nos moyens
Est-ce que notre faim
Vaut bien ce carton plein

Sous les étoiles qui nous regardent
Nous ne sommes qu'un point
Si les étoiles s'en foutent pas mal
Sommes-nous le point final ?

Si les cieux s'mettent en pétard
Envoient leurs orages
J'ai bien peur qu'il soit trop tard
Pour jurer d'être sages
Sages comme nos images
Sur nos lanternes magiques
Qui n'éclairent rien
Que nos salons pathétiques

Sous les étoiles qui nous regardent
Nous ne sommes qu'un point
Comme les étoiles s'en foutent pas mal
Sommes-nous le point final ?
Sommes-nous un point final ?

Hé, si par hasard tu passes par là
Propose une solution
Propose-la aux étoiles
Et si tu t'en fous pas mal
Peut-être elles deviendront
Notre destination finale

Sommes-nous le point final ?
Sommes-nous un point final.
Ils cassent le monde

Album : "Bleu blanc vert" (1989)

Ils cassent le monde
En petits morceaux
Ils cassent le monde
A coups de marteau
Mais ça m'est égal
Ca m'est bien égal
Il en reste assez pour moi
Il en reste assez
Il suffit que j'aime
Une plume bleue
Un chemin de sable
Un oiseau peureux
Il suffit que j'aime
Un brin d'herbe mince
Une goutte de rosée
Un grillon de bois
Ils peuvent casser le monde
En petits morceaux
Il en reste assez pour moi
Il en reste assez
J'aurais toujours un peu d'air
Un petit filet de vie
Dans l'oeil un peu de lumière
Et le vent dans les orties
Et même, et même
S'ils me mettent en prison
Il en reste assez pour moi
Il en reste assez
Il suffit que j'aime
Cette pierre corrodée
Ces crochets de fer
Où s'attarde un peu de sang
Je l'aime, je l'aime
La planche usée de mon lit
La paillasse et le châlit
La poussière de soleil
J'aime le judas qui s'ouvre
Les hommes qui sont entrés
Qui s'avancent, qui m'emmènent
Retrouver la vie du monde
Et retrouver la couleur
J'aime ces deux longs montants
Ce couteau triangulaire
Ces messieurs vêtus de noir
C'est ma fête et je suis fier
Je l'aime, je l'aime
Ce panier rempli de son
Où je vais poser ma tête
Oh, je l'aime pour de bon
Il suffit que j'aime
Un petit brin d'herbe bleue
Une goutte de rosée
Un amour d'oiseau peureux
Ils cassent le monde
Avec leurs marteaux pesants
Il en reste assez pour moi
Il en reste assez, mon cœur

 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique