Chanson Plus Bifluorée

horizontal rule

Site officiel : http://www.chansonplusbifluoree.com/ 

La fête aux oiseaux 

Album : "Peinture à carreau" (2005)

Roitelets à l'affût
Chasseurs à la fauvette
Imbibés de Médoc
Experts en balistique
Ils enfilent leur colvert
Déguisés en treillis
Triples buses mais l'habit
Ne fait pas le moineau

Soudain une mésange passe
C'est le cygne du carnage
L'outarde leur monte au nez
Ils sortent de leur tranchée
Chargent au martin piqueur
Plein feu sur la volaille
Sus aux gallinacés
Pas d' quartier pour les geais

C'est la fête aux oiseaux
Le grand vol des pruneaux
Le mano à moineaux
Entre plumes et flingots
Les faucons volent haut
C'est la fête aux oiseaux

La promenade tourne à l'aigle
Ils vont toutes grives dehors
N'ont palombe d'un doute
Roulent à corbeau ouvert
Dans un toucan du diable
Habiles comme des manchots
Ils tirent, trucident, dézinguent
Passent les nids au tamis
Mettent les pies au tapis

Ils décanillent les cailles
Canardent hibou portant
Choucas au bazooka
Tisserins à coups d' serin
Eperviers au mortier
Ils égorgent les rouge - gorges
Crochètent les rossignols
A grands coups de chignole

C'est la fête aux oiseaux

Ils caviardent les canards
Cassent la tête aux linottes
Les marquent à la hulotte
Démantibulent les paons
C'est le dépôt d' milan
A la casse les bécasses
Les grues sont sans issue
Haro sur les hérons
Pareil pour les dindons

Ils regagnent leurs mainates
Ou bien l'Ibis du coin
Se gavent de tourterelles
De rondelles d'hirondelles
Hachis de canari
Aigrettes sauce vinaigrette
Compote de gélinotte
Et croquettes de chouette

Et puis quand ils en ont
Bien gros sur la pintade
Pauvres tireurs vannés
Ils s'endorment en rêvant
De cormorans mourants
De flamands défaillants
Faisans agonisants
Fous d' bassan trépassant

C'est la fête aux oiseaux

Et là-haut comme en bas
On se tire dans les pattes
Pardon, on ne tire pas..
On régule les espèces !
Et les anges à tire d'aile
Zigzaguent entre les balles
La chasse est grande ouverte
Sur la terre comme au ciel

C'est la fête aux oiseaux

C'est la fête aux oiseaux
Le bal des étourneaux
La samba des poules d'eau
Adieu grives perdreaux
Passereaux et loriots
C'est la fête aux oiseaux

C'est la fête aux oiseaux

La mer 

Album : "Pourquoi les Girafes" (1992)

La mer
Qu'on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d'argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie

La mer
Au ciel d'été confond
Ses blancs moutons
Avec les anges si purs
La mer
Bergère d'azur
Infinie

Voyez
Près des étangs
Ces grands roseaux mouillés

Voyez ce requin en courroux

S’approchait du baigneur en train de se noyer et qui nous fait coucou

Voyez la mouette engluée par ce beau pétrolier en train de dégazer

C’est l’Amoco-cadiz

C’est l’Amoco-cadiz le chevalier des mers

 

Allez fillette en avant la musique

 

(cette parodie de la chanson originale de Trénet est ensuite chantée en verlan,

A vous de faire la retranscription, voici l’intégrale en bon ordre,

le choix du verlan est-il là pour marquer que tout ne tourne plus normalement

et que la mer n'échappe pas à cette dégradation, le rêve de retrouver la mer

telle qu'elle était avant ?)

La mer
Qu'on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d'argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie

La mer
Au ciel d'été confond
Ses blancs moutons
Avec les anges si purs
La mer
Bergère d'azur
Infinie

Voyez
Près des étangs
Ces grands roseaux mouillés

Voyez
Ces oiseaux blancs
Et ces maisons rouillées

La mer
Les a bercés
Le long des golfes clairs

Et d'une chanson d'amour
La mer
A bercé mon cœur pour la vie

 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique