Jean-Yves Chetail

horizontal rule

Site conseillé :

l'album des chansons de Jean-Yves Chetail est disponible auprès du collectif "Sortir du Nucléaire"

http://boutique.sortirdunucleaire.org/

Combien d'enfants de Tchernobyl ?

Album : "Et si on en sortait..."

Combien d'enfants de Tchernobyl faudra-t-il,
De Nagasaki, Hiroshima, Seveso?
Malaises, maladies et longues files
Progressent lentement vers les tombeaux.

Combien de jeunes martyrs faudra-t-il,
Snippés par des militaires ou terroristes,
Obéissant à ces haines imbéciles,
Fanatisés par des chefs populistes?

Pourquoi se voiler encore les yeux,
Cultiver toujours notre cécité?
Les propagandes aux sourires insidieux
N'empêchent pas nos larmes de couler.

Combien d'innocents décédés faudra-t-il?
Guerres, exodes, radiations, famines,
Effets collatéraux des bombes et missiles,
Accidents, attentats, chimie, gaz et mines.

Pourquoi se boucher encore les yeux,
Cultiver toujours notre surdité?
Notre ciel devient fort dangereux,
Et nous tire par des canons d'absurdités.

Pourquoi se masquer encore les yeux,
Cultiver toujours notre indignité?
Notre monde obscurcit son merveilleux,
Par des rafales de férocité.
Habitat explosé, habitants massacrés!
Est-ce vraiment le destin de l'humanité?

Les capteurs solaires

Album : "Et si on en sortait..."

Refrain:
Un petit capteur solaire par ici
Pour obtenir un peu d'énergie,
Sans dépenser trop de centimes.
Un joli capteur solaire dans nos vies
Pour de minimes économies,
Au total devenant grandissimes.

Couplet 1:
Les mini chargeurs solaires existent
Sur les calculettes et certaines montres,
Évitant les rejets des monceaux de piles.
Éclairages solaires des allées et des pistes,
Dans les parcs et jardins nous démontrent
Comment se passer d'EDF et de ses fils.

Couplet 2:
Les solaires ventilateurs
Et toutes sortes de souffleries
Savent parfaitement nous rafraîchir.
Ces avions légers et petits,
Aux grandes ailes garnies de capteurs,
La Manche peuvent franchir.

Au refrain.

Couplet 3:
Loin des routes, des centres de vie,
Les relais télé, de radiophonie,
Comment restent-ils toujours efficaces?
Où prennent leur énergie
Les stations orbitales,
Les satellites, les sondes envoyés dans l'espace?

Au refrain.

Couplet 4:
Plaçons des capteurs en série
Sur les toits des voitures électriques
Pour recharger leurs batteries.
Augmentons les distances parcourues,
Complétons les courants continus
Des bateaux, avions, trains, appareils électroniques.

Couplet 5:
Les ensembles de panneaux photovoltaïques,
Composant de petites centrales,
Parviennent à des résultats fantastiques,
(Féerique, magnifiques, mirifiques).
Sans pollution, ni bruit, ni autre mal,
Ils inversent le calcul des compteurs,
En décomptant leurs Kilowattheures.

Dernier refrain.
Un petit capteur solaire dans nos vies
Pour obtenir un peu d'énergie,
Sans dépenser trop de centimes.
De jolis capteurs solaires dans nos pays
Pour de minimes économies,
Au total devenant grandissimes.
Nous épargnant de certaines dîmes,
Ainsi la nature moins s'abîme.

La valse des éoliennes

Album : "Et si on en sortait..."

Refrain:
Les éoliennes tournent dans le ciel,
Poussées par les vents,
Valse dans les temps.
Les éoliennes chantent gaiement
Sous les persiennes
Du firmament.

Couplet 1:
Regardez-les tourner isolées dans les champs,
Irriguant patiemment les terres loin des ruisseaux.
Multipales colorées laissent entendre leurs chants
Puisant l'eau pour abreuver leurs nombreux troupeaux.

Au refrain.

Couplet 2:
Observez-les tournoyer, proches des maisons,
Complétant leurs charmantes illuminations.
Précieuses girouettes dans leurs ritournelles
Produisent gracieusement un courant éternel.

Au refrain.

Couplet 3:
Disques éoliens, rotors, turbines, aérogénérateurs,
Dynamos, alternateurs chargeant les accumulateurs,
Générant multiples innovations
Dans les habitations, les locomotions.

Au refrain.

Couplet 4:
Collines, champs, parcs revêtues par de blanches hélices,
Orientées par les vents, sifflant avec délice.
Les puissantes pales virevoltent sans hâte
Donnant l'intensité de nombreux mégawatts.

Dernier refrain:
Les éoliennes tournent dans le ciel,
Poussées par les vents,
Valse dans les temps.
Les éoliennes chantent gaiement
Sous les persiennes
Du firmament.
Que l'énergie vienne
Jusqu'à la fin des ans!

La ronde des vélos

Album : "Et si on en sortait..."

Refrain à apprendre au public:
C'est la ronde en vélos
En silence, en cadence
Laissons camions, autos, motos,
Pour entrer dans cette danse.

Couplet 1:
Pas la peine de faire la course,
Y'en aura pour toutes les bourses.
Pour une fois qu'les industriels
Fabriquent un génial matériel:
Pas de fumée, pas de bruit,
Vite garé, vite réparé,
On a le temps de voir le pays
Et les saisons de nous balader.

Refrain:
C'est la ronde en vélos,
En silence, en cadence.
Laissons camions, autos, motos,
Pour entrer dans cette danse.

Couplet II:
On voulait des économies,
Consommer moins d'énergie.
On planifiait dans les pays
De grandes chasses au gaspi.
Dites-moi un peu pourquoi
Les gouvernants n'ont pas déclaré:
"Sur la petite reine on est les rois
Avec juste des sourires à dépenser."

Refrain:
C'est la ronde en vélos,
En silence, en cadence.
Laissons camions, autos, motos,
Pour entrer dans cette danse.

Couplet III:
Ils nous coincent contre les trottoirs
Ces complètement fous de chauffards;
A croire qu'ils sont jaloux
De nous voir propulser nos roues.
Réclamons des pistes cyclables,
Et des routes convenables ;
Demandons aux autorités
Qu'ils nous donnent priorité.

Refrain:
C'est la ronde en vélos,
En silence, en cadence.
Laissons camions, autos, motos,
Pour entrer dans cette danse.

Couplet IV:
Si vous désirez maigrir
En gardant vos belles mines;
Et ne plus vous aigrir
À consommer vos médecines;
Pédalez jusqu'aux sommets,
Parmi les prés et les forêts,
Vous entendrez le vent chanter
La mélodie de votre légèreté.

Refrain:
C'est la ronde en vélos,
En silence, en cadence.
Laissons camions, autos, motos,
Pour entrer dans cette danse.

Couplet V:
Si les élus et ministres "écolos"
Voulaient marquer le populot,
Pour se rendre à leurs réunions,
Pour assister aux réceptions;
Escortés d'agents en V.T.T,
Leurs têtes prudemment casquées,
Chevauchant de simples vélos,
Acclamés enfin par tous les badauds.

Refrain:
C'est la ronde des vélos,
En silence, en cadence.
Laissons camions, autos, motos,
Pour entrer dans cette danse.
C'est la valse des vélos,
En silence, en cadence.
Quittons voitures, bus, métros
Pour entrer dans cette danse.
C'est le tour des vélos,
En silence, en cadence.
Posons voitures, avions, hélicos
Pour entrer dans cette danse.

 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique