Dernier Pro

horizontal rule

Site officiel :  http://www.dernierpro.com/

Site conseillé : http://www.greenpeace.org/france/news/CD-20ans-tchernobyl

Quand la vie n'est plus une excuse

Album : "Tchernobyl, 20 ans" (2006) dans le cadre d'une opération avec Greenpeace.

Jah
Il avait 25 à l’époque, une femme qui l’aimait
Taffait comme ouvrier mais ça lui suffisait
Père depuis peu, à vrai dire mars 86
D’une petite Ilona de 3 kilos6
Igor avait la santé
Dieu lui avait donné l’amour donc Igor était complet
Ce jour là était un samedi d’avril
Belle journée à quelques km de Tchernobyl
Igor aimait marcher d’un pas
Profiter de sa famille
Car en semaine il rentrait tard
Mais sur le chemin du Parc
L’atmosphère était étrange
Et La rumeur naissante
La nouvelle était inquiétante
Et la peur devenait émergeante
Le réacteur n°4 de la centrale aurait pris feu
Igor dit à sa femme qu’il valait mieux rentrer chez eux
A la maison vite ils lavèrent Ilona
Igor alluma la radio
Et le téléphone sonna, sonna, sonna

Quand la vie n’est plus une excuse
Ils ont envoyé des hommes à la morgue
Ah la vie n’était plus une excuse
Mais comment accorder le pardon
Quand la vie n’est plus une excuse
Ils ont envoyé des hommes à la morgue
Ah la vie n’était plus une excuse
Mais comment accorder le pardon

Igor décrocha le téléphone, c’était son patron
il fallait du monde au réacteur, pas le droit de dire non
de plus en aidant à contenir l’incendie
l’Etat serait reconnaissant pour lui et sa famille
Sur les lieux les recommandations furent claires
Pas plus de 90 secondes au sein du réacteur
Igor travailla sans relâche durant 5 heures
Puis fut interrompu par de violents hausses de cœur
Les radiations, ennemi invisible
Et même en 90 secondes le pire était prévisible
Aux hauts le cœur s’ajoutèrent douleurs et mal de tête
Igor fut évacué dans la soirée du 27
Il rentra chez lui appris par la presse que le feu fut maîtrisé
Seulement le mal de tête revenait sans cesse
Et ça, ça personne n’en parlait dans la presse

Quand la vie n’est plus une excuse
Ils ont envoyé des hommes à la morgue
Ah la vie n’était plus une excuse
Mais comment accorder le pardon
Quand la vie n’est plus une excuse
Ils ont envoyé des hommes à la morgue
Ah la vie n’était plus une excuse
Mais comment accorder le pardon

Trois mois plus tard
Igor ne marchait déjà plus
Les douleurs étaient continues
Igor n’en pouvait plus
Il regardait sa fille ne voulait pas la quitter
Mais la tumeur dans son cerveau n’avait pas la même idée
Il est mort un matin d’été
Laissant les siens dans la précarité
Et les promesses de l’Etat Un beau mensonge
Pour réparer leurs erreurs ils leur fallaient des éponges
Ils furent si nombreux frappés par le même sort
Si nombreux Envoyés à la mort
Ils furent si nombreux frappés par le même sort
Si nombreux Envoyés à la mort
Ceux qui comme Igor ont approché le réacteur
Au moment le plus critique Furent appelés les liquidateurs
Quelques mois après la plupart étaient déjà morts

Quand la vie n’est plus une excuse
Ils ont envoyé des hommes à la morgue
Ah la vie n’était plus une excuse
Mais comment accorder le pardon
Quand la vie n’est plus une excuse
Ils ont envoyé des hommes à la morgue
Ah la vie n’était plus une excuse
Mais comment accorder le pardon
 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique