Joël Favreau

horizontal rule

Site officiel : http://www.joelfavreau.com/

Phynance

Album : éponyme (1999)

Il parait que dans la pâtée que j’achète à mon chat
On a mis des hormones pour qu’il aime ça
Ça sent le rut ou la femelle et il en redemande
Ça n’a plus rien à voir avec la viande
C’est monstrueux dit ma petite sœur qui s’étonne
Qu’on puisse impunément droguer les animaux
Qu’est-ce qu’elle dirait si elle savait par quel miracle on nous donne
Envie d’avaler du coca et des mac do

Et bien souvent en parcourant la une des journaux
On cherche en vain la moindre trace d’une info
Y’a des gros titres tous les jours même quand il se passe rien
Car c’est le titre qui fait vendre un quotidien
C’est monstrueux dit ma petite sœur qui s’étonne
Que les marchands décident de ce qu’on doit savoir
Qu’est-ce qu’elle dirait si elle pouvait lire en gros 
Sur cinq colonnes qu’il y a longtemps qu’ils ont acheté tous les pouvoirs 

Phynance, Phynance….
C’est toi qui est devenue l’unique religion
Phynance, Phynance….
Prosternons nous devant ta sainte inquisition
Phynance, Phynance….
Phynance, Phynance….

Les industries qui empoisonnent l’eau, l’air et la terre
Produits chimiques, nucléaire et armement
Sont possédés par ceux qui sont aussi propriétaires
Des labos qui fabriquent les médicaments
Ah ! tu vois bien dit ma petite sœur qui s’éclaire
La maladie ce n’est pas qu’une affaire d’argent
Qu’est-ce qu’elle dirait si elle savait que le sida, le cancer
Font vivre plus de monde qu’ils ne tuent de gens

Phynance, Phynance….
C’est toi qui est devenue l’unique religion
Phynance, Phynance….
Offrons nos corps en sacrifice au Dieu Pognon
Phynance, Phynance….
Phynance, Phynance….

Au nom du pèze, au nom du fric, au nom du saint profit
Libéralisme du loup dans la bergerie
C’est le retour de l’esclavage dans le monde entier
On l’appelle concurrence et flexibilité
Fais attention dit ma petite sœur à son frère
C’est dangereux de dire tout haut la vérité
Qu’est-ce qu’elle dirait si elle savait que je fais monter les enchères
Pour vendre mon silence à qui veut l’acheter

Phynance, Phynance….
C’est toi qui est devenue l’unique religion
Phynance, Phynance….
Offrons nos âmes en sacrifice au Dieu Pognon
Phynance, Phynance….
Phynance, Phynance….
Prosternons nous devant ta sainte inquisition
Prosternons nous devant ta sainte inquisition

 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique