Jofroi 

horizontal rule

Site officiel : http://www.jofroi.com/ 

Site conseillé : http://www.lamediatheque.be/mp3/index.php

L'eau de la rivière

Album : "Marcher sur un fil" (2004)

L'eau de la rivière
Coule en do mineur
Je voudrais en faire
Un thème majeur

Quand elle siffle en douce
Au bras du rameur
Vas-y je te pousse
Vas-y n'aie pas peur
Et les cailloux gloussent
Reprenant en choeur
Vas-y je te pousse
Vas-y beau rameur
Quand sur ta main lisse
Qu'à peine elle effleure
Elle joue complice
Un air enchanteur
Et le canot glisse
Echoue et puis meurt
Une eau si propice
Adoucit les moeurs

L'eau de la rivière...

Dans les eaux qui grouillent
De poissons farceurs
Plongent les grenouilles
Est-ce un empêcheur ?
C'n'est sur ses quenouilles
Qu'un héron pêcheur
Qui rentre bredouille
Et leur a fait peur...
Héron tend l'oreille
A la mélodie
Qui loue les merveilles
De ce paradis
Un' mouche, une abeille
Et l'eau qui me dit:
"Remue les orteils
j'te prête mon lit!"

L'eau de la rivière...

Quand tintinnabulent
Des mi et des sols
Dans ces quelques bulles
Qu'mes lèvres te volent
Quand les libellules
Font l'amour en vol
Et qu'les hirondelles
En deviennent folles
Et quand vient la pause
De nos corps à corps
Qu'ma tête repose
Ton cœur bat encore
C'est elle qui pose
Enfin sur ton corps
C'est elle qui pose
Le dernier accord
Alors qu'elle se taise
Dans les fond plus calmes
Ou qu'sur les falaises
Ell' batt' le tam-tam
Moi, j'en suis fort aise
C'est sur toi madame
Qu'elle joue balaise
Un hymne à la femme

Sauveuse d'animaux

Album : "La robe rouge" (1991)

elle est tellement belle, belle, belle
dans son petit bateau
elle se dit capitaine
elle part en voyage
au milieu des remous
elle se sent en famille
il n’est pas un caillou
dont elle ne soit l’amie
elle est un rêve encore enfant
pourquoi faut-il qu’les hommes deviennent grands?

moi je marche avec elle, elle, elle
au milieu du courant
elle est l’esprit de la rivière
la maman des poissons
elle dit que les oiseaux
eux aussi sont nos frères
comme les escargots
et même les vers de terre
elle ne comprend pas bien comment
les hommes voient toujours les choses autrement

plus tard elle jure qu’elle, elle, elle
ira au bout du monde
de ses bras grands ouverts
protéger la vie entière
sauveuse d’animaux
sauveuse de baleines
elle mâche pas ses mots
elle cache pas sa peine
elle est triste à mourir souvent
de c’que les hommes font à ses enfants

mais la vie est cruelle, elle, elle
elle m’a écrit une chanson
quelques mots griffonnés
sur un bout de papier
la petite fille est rentrée de voyage
elle a cherché son chat
la petite fille est rentrée de voyage
mais son chat, mais son chat, mais son chat n’était plus là (bis)
elle a pleuré toute la journée (bis)
mais son chat, mais son chat, mais son chat n’était plus là...

L'indien

Album  compilation "des vertes et des bien mûres" (2007). 1ère sortie "Survol" (1988)

Regarde bien, disait l’indien
Tu as des racines aux pieds
Regarde bien, c’est pas pour rien
T’empêchent pas de marcher
Tu as besoin d’eau, tu as besoin d’air
Tu as besoin de la terre
Tu as besoin du bras de ton frère
Et des yeux de ta mère
Ni le souffle du vent
Ni le chant des rivières
Ne sont colliers à vendre ou à jeter

Le rocher, l’arbre, le genêt
L’homme, l’oiseau, la chenille
La chaleur du corps du poney
Sont tous de la même famille
C’est pas toi qui es possesseur
C’est toi qui appartiens
Tu as besoin du cœur de ta sœur
Comme elle a besoin du tien
Ni l’enfant à venir
Ni l’esprit de nos pères
Ne sont colliers à vendre ou à jeter

Regarde bien, disait l’indien
Tu as des racines aux pieds
Regarde bien, c’est pas pour rien
T’empêchent pas de marcher
Le destin demeure un mystère
Et nos jours sont comptés
Mais malgré nous, nous sommes frères
Faut pas nous gaspiller
Ni la chair du bison
Ni le sang de nos frères
Ne sont à vendre ou à jeter
 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique