Jean-Guy "Chuck" Labelle

horizontal rule

Site officiel : http://www.chucklabelle.com/

Terre Fragile

Album : "Terre fragile" (1996)

Entends-tu la brise qui nous fredonne
La chanson des peuples d’autrefois
Entends-tu les prières, les sanglots et les chants
Qui nous parlent depuis la nuit des temps
 
Comprends-tu le silence des espèces disparues
Nos déserts d’asphalte à perte de vue
Comprends-tu les feux morts, les gratte-ciel chancelants
Comprends-tu l’impatience des grands tourments
 
Refrain:
Au milieu du remous, une envie nous reprend
L’élan d’un rêve, fragile et innocent
L’appel d’une terre promise, le souffle du souv’nir
Un grand besoin de lumière nous surprend
Terre fragile
 
Attends-tu que vienne le grand torrent pour tout laver
Attends-tu le tremblement qui viendra tout changer
Attends-tu que tout croule, ne laissant que poussière
Un paysage dévasté à refaire
 
Imagine ce qui vient, imagine un instant
Découvrir le monde des peuples d’autrefois
Imagine le rire, les couleurs des saisons
Qui nous saoulent depuis la nuit des temps
 
Refrain:
 
Entends-tu les vallées, les montagnes
Entends-tu les plaines, les océans
Entends-tu la complainte d’une terre sans frontière
Comprends-tu?
 
Refrain:
Le grand bleu

Album : "Terre fragile" (1996)

Elle vient de si loin dans le temps
Millions d’années contre vents et marées
Dans les eaux profondes, elle joue sa vie
Elle vient de si loin dans le temps
 
Quand la mer écume, gonfle sa mante
Elle descend vers un monde de silence
L’immense calme du fond marin
Dernier refuge quand gronde la tourmente
 
Quand les vagues déferlent sur la grève
Au loin, dans les brumes du matin
Elle soulève son corps vers le ciel
Les yeux tournés vers la terre des hommes
 
J’ai vu l’aigle, le cormoran
J’ai vu les étoiles de mer
Je l’entends chanter, je l’entends rêver
Mais j’ai jamais vu la baleine
Où  est passée la baleine?
 
Quand elle surgit dans les songes d’un enfant
Plus grande que le plus grand des navires
Elle demeure la géante des légendes
Quand elle surgit dans les songes d’un enfant
 
Dans l’empire du grand bleu, plus profond que la nuit
Dans le grand bleu elle retrouve son étoile
Je l’entends chanter, je l’entends rêver
Où est passée la baleine? (bis)
Dans l’onde la plus vieille des harmonies
Dans l’onde
Elle vient de si loin
Dans l’onde

 

Ôtes tes pieds sur ma planète

Album : "Terre fragile" (1996)

J’ai besoin d’dormir, de m’reposer
J’ai besoin de calme, de respirer
De retrouver un peu d’air frais
De m’retrouver où j’me r’connais
 
Mais là t’arrives chez nous avec tes machines
Avec tes grandes idées, avec tes usines
Pis c’est pas long que t’exploites la terre
Question d’gonfler ton chiffre d’affaires
 
Refrain:
Tu entres chez nous, tu cognes même plus
Te rends-tu compte que t’es pas l’bienv’nu
Combien de fois faut j’te répète
Ôte tes pieds sur ma planète
 
J’peux même plus m’promener dehors
Y’a un trou dans l’ciel... c’est dur su’l’corps
Tu m’arrives toujours avec tes inventions
C’est sûr que que’que part t’avais de bonnes intentions
 
T’es parti en peur, t’as quitté la ville
Tu patauges dans l’eau, tu patauges dans l’huile
Tu fais comme chez vous sur tous les continents
On a vu tes traces dans nos océans
 
Refrain:
 
Tu parles, tu brettes, t’as rien à dire
Tu caches tes vrais désirs derrière de faux sourires
Tes discours sont plates, tellement cyniques
On croit de moins en moins à tes politiques
Avec tes niaiseries d’guerre, tes embargos
Pis tous tes intérêts entortillés dans ton drapeau
 
Ça fait longtemps qu’t’es là, ça date pas d’hier
La peur, les peines, les grandes misères
Y’a longtemps qu’on t’lance des appels au secours
Y’a longtemps qu’t’es aveugle pis là t’es rendu sourd
 
Refrain:
 
Tu salis tout avec tes grosses bottes sales
Tu laisses traîner toutes tes affaires
Tu ramasses jamais tes cochonneries
T’es de plus en plus effronté
Ôte tes pieds sur ma planète

 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique