Jean-Marc Longton

horizontal rule

Site officiel : http://www.legrandpre.net

Site conseillé : http://www.lamediatheque.be/mp3/index.php

OGM

Album compilation "Des vertes et des bien mûres "(2007)

Moi, j’étais une tomate
Bien ronde et rouge écarlate
Ils ont dit : « Viens »
On va te modifier
Te faire une tête au carré
Ils ont dit : « Tiens !»
Pour mieux me ranger dans leur frigo
Ils m’ont transformée en berlingot
J’suis plus moi !

OGM, oh j’ai mal ! OGM, oh j’ai mal !
J’ai perdu mon nom, j’ai perdu mes papiers
Qui peut me refaire une carte d’identité ?
Les barrières vont tomber
Nature ou modifié
Bio ou bricolé
Normal ou trafiqué
OGM, oh j’ai mal

Moi j’étais un grain de blé
Fragile mais bien élevé
Ils ont dit : « Viens !»
On va te modifier
Tu n’craindras plus la gelée
Ils ont dit : « Tiens !»
Et depuis mon opération
Je n’reconnais plus les saisons
J’suis plus moi

OGM, oh j’ai mal ! OGM, oh j’ai mal !
J’ai perdu mon nom, j’ai perdu mes papiers
Qui peut me refaire une carte d’identité ?
Les barrières vont tomber
Nature ou modifié
Bio ou bricolé
Normal ou trafiqué
OGM, oh j’ai mal

J’étais aussi grain de blé
Dans le champ juste à côté
Dans ma verdure
L’était fier mon proprio
M’appelait son blé bio
Son blé nature
Un jour de colère, un vent vilain
Nous a mélangés à nos voisins
Mélangés…

OGM, oh j’ai mal ! OGM, oh j’ai mal !
J’ai perdu mon nom, j’ai perdu mes papiers
Qui peut me refaire une carte d’identité ?
Les barrières vont tomber
Nature ou modifié
Bio ou bricolé
Normal ou trafiqué
OGM, oh j’ai mal

Dialogue de sourds

Album  « le blues de la vache » (2006)

L’homme s’était levé de très bonne heure
Il se fit un café
Il cherchait dans le marc le bonheur
Quand il eut une idée
Dans son coin la terre éveillée
Dit à la lune : « faut te coucher !
J’ai peur que l’heure des fleurs ne s’mette à sonner,
Le grand jardin est en danger ».
Dans son labo, l’homme se mit à crie :
« L’avenir c’est demain, faut y penser ! ».
- « Arrête, tu t’es sûrement trompé ! »
- « T’inquiète, moi j’ai tout calculé ! »
- « Un jour tu vas le regretter ! »
- « J’men fous, j’s’rai plus là pour pleurer ! »
- « Non non non !!! »
- « Oui oui oui !!! »
… Et c’est comme ça que c’est parti !
L’homme s’étais levé…
Les jardins se mit à bétonner
Les vieux chemins à goudronner
Des dingues à gogo pour l’eau pas s’échapper
Y’a du ciment dans les éviers
Quand l’orage vint à éclater
Quand l’eau monter monter monter
L’homme s’étais levé…
« Le blé de papa c’est bien beau mais c’est lent
De grains j’veux des tonnes maintenant
J’m’en va doper tous mes champs chimiquement
Parasitez moi pas les plans ! »
La terre a donné donné
Puis un jour le champ s’est essoufflé
L’homme s’étais levé…
« J’ai un plan pour l’électricité
Suffit d’faire les atomes danser
L’eau dans les turbines c’étais le jus d’hier
Moi j’veux du courant nucléaire ! »
Comme des champignons elles ont poussé
Y’en a même qui crachent en liberté
L’homme s’était couché de très bonne heure
L’aurait voulu rêver Il cherchait dans le noir le
Bonheur Mais n’avait plus d’idée
Dans son coin la terre bien fatiguée
Dit à la lune : « Faut te lever
J’ai soif aux déserts et ma mer est polluée
J’ai l’estomac tout détraqué… »
- « Non non non !!! »
- « Oui oui oui !!! »
… Et c’est comme ça que c’est fini

Savane, savane

Album « macadam et petits pois » (2004)

Trois éléphants sans défenses se baladaient
Dans la forêt dense du Zimbabwe
Marcher dans la frousse sur les grands territoires
Et tailler la brousse je voudrais t’y voir
Savane, savane, mon grand bac à sable
Savane, savane, j’me sens si minable
Où est l’oasis et ses grandes flaques d’eau
Faites que finisse mon chemin de sable chaud
Savane, savane mon grand bac à sable
Girafes et girafons faisaient les fanfarons
Par delà les branches et riaient de l’horizon
Mais quand se trouvèrent sans une feuille autour
Firent moins les fières et reprirent à leur tour R/
Mais voyez-vous ce que je vois sur les longues pistes
Une flèche à deux roues soulève des nuages de poussière
Sur son engin de guerre il trace le motocycliste
C’est son pari d’accord mais qu’est-ce qu’il en est fier !
Soudain, le trou, le piège, le nid de poule géant
Les quatre fers en l’air et que faire maintenant ?
« Je ne suis pas un renard des déserts
Et le désert a cassé mon joujou
Tous mes chevaux contre un seul dromadaire
Pour m’emmener me sortir de ce trou »
Trois éléphants …
 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique