Christophe Mali

horizontal rule

Site officiel :  http://www.christophemali.com/

On s'en fout

Album : "Je vous emmène" (2006)

L'an 2000 suscitait nos fantasmes,
Petit d'homme englué dans la farce
Du pétrole gerbait sur les côtes les plages,
Des tempêtes des torpeurs de passage
Que faudra-t-il nous prendre sur la tête
Fantaisies du climat, de la planète
Nuage trop lourd se scratch à l'horizon
Et le soleil nous crie de ses lasers rayons

On s'en fout, tu sais bien ,
On s'ra pas là demain
Nous les brasseurs de vent les paresseux du moulin

On s'en fout, tu sais bien,
On s'ra pas là demain
Rangez votre science fiction
Vos chimères sont matières à chanson

Bienvenue, bienvenue, bienvenue sur la Terre
Milliards de fleurs à nous serrer sous la serre
A brûler nous pétales sous les parasols
A embaumer les airs de nos aérosols
Quand nos enfants chercheront un bout de ciel
S ’taperons un peu d’air pur à coups de diesel
Grand-père racontera la fonte des glaciers
Le cri des oiseaux qui aimaient à migrer

En s’en fout, tu sais bien,
On s’ra pas là demain
Nous les brasseurs de vent, les paresseux du moulin

On s’en fout, tu sais bien,
On s’ra pas là demain
J ’vous enverrais des chrysanthèmes,
Vos chimères ne sont que matière à poèmes


Un deuxième millénaire les pieds dans l’eau
Faudra-t-il apprendre la nage aux marmots
Se faire copine des inondations
Museler les cyclones, faire de l’œil aux typhons
Allons, allons, allons c’est la fête
Envoyons des jouets au dessus de nos têtes
Se rasent les forets, s’avance le désert
Et quand on voit monter le niveau de la mer

On s’en fout, tu sais bien,
On s’ra pas là demain
Nous les brasseurs de vent, les paresseux du moulin

On s’en fout, tu sais bien,
On s’ra pas là demain
J ’vous enverrais des chrysantèmes,
Vos chimères ne sont que matières à poèmes

Entendra-t-il la sonnette d’alarme,
Sur de lui avant que la nature le désarme,
Car à penser que rien n’arrête le progrès
Petit bout d’humain peut se faire dépasser
S’envolera-t-il en ouvrant la fenêtre
Rêvera-t-il d’une paix verte
Ou se vengera-t-il de la dame nature
En la noyant dans l’échappement de sa voiture

On s’en fout, tu sais bien,
On s’ra pas là demain,
Dormez tranquils amis terriens,
Le soleil se lèvera bien demain matin, demain matin

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique