Maurane

horizontal rule

Site officiel : http://www.maurane.be/

Tout va bien dans ce monde

Album : "Différente" (1995)

A la télé, on nous dit :
"Il fera bien trop beau aujourd'hui."
Faites attention à votre cœur
Et gardez les bébés à l'intérieur.
L'air n'est plus ce qu'il était.
Je me méfie de l'eau de pluie
Mais du soleil aussi.

Tout l'agent s'envole en fusées, en nucléaire,
En machines de guerre.
Mais tous les gens se doivent de garder le moral
La nuit à la belle étoile.
Computer, téléphone sans fil,
C'est compliqué, la vie facile.
On arrête pas le progrès.

Faut que tout soit parfait.
Alors, alors on finit tout seul.
Tant pis l'amour virtuel
Me donnera des ailes.
Pour s'éloigner de l'animal,
On s'est données tellement de mal.

Je me dis que tout va bien dans ce monde.
Je me dis que tout va bien dans ce monde.
Je me dis "Tout va bien dans ce monde."
Chaque fois qu'on nous laisse faire
Ça tourne à l'enfer.

Collagène, faux-cul, Wonderbra,
Tout ça, c'est pour rouler dans vos bras.
Mais quand les douze coups de minuit sonnent,
Imaginez la tête de votre homme... Aaaah !
On est plus tout à fait pareille
Vue dans le plus simple appareil.
On arrête pas le progrès.

Il faut que tout soit parfait.
Tant pis l'amour virtuel
Nous donnera des ailes.
Pour s'éloigner de l'animal,
On s'est données tellement de mal.

Et je me dis que tout va bien dans ce monde.
Et je me dis que tout va bien dans ce monde.
Tout va bien !
Tout va bien dans ce monde.
Chaque fois qu'on nous laisse faire
Ça tourne à l'enfer.

Tout va bien dans ce monde.
Et je me dis que tout va bien dans ce monde.
Tout va bien !
Tout va bien dans ce monde.
Chaque fois qu'on nous laisse faire
Ça tourne à l'enfer.

Oh tout va bien dans ce monde.
Tout va bien, tout va bien dans ce monde.
Et je me dis que tout va bien dans ce monde.
Chaque fois qu'on nous laisse faire
Oh ça tourne à l'enfer.
Tout va bien dans ce monde.
Tout va bien dans ce monde.
Tout va bien...
Chaque fois qu'on nous laisse faire
Ça tourne à l'enfer.

...Tout va bien dans ce monde.

Bleue

Album : "Toi du monde" (2000)

Bleue...
J'étais celle qu'ils aimaient fort
Bleue...
J'étais, je suis encor...
Bleue...
Vais-je garder l'éclat, l'or?
Mes chagrins d'automne d'alors ?
Mes danses de pluie au dehors ?
Bleue...
Mais les neiges se font rares.
Toutes mes saisons s'égarent
Chauds... les courants qui nous séparent
Glacées... vos colères de hasard
Devant se défait notre histoire

Pourquoi m'êtes-vous infidèles ?
Vous plantez de l'acier dans mes ailes
Rappelez-vous de la tour de Babel!
Nous sommes liées d'éternel.

Bleue...
Mais la mer touche la mort
Bleue...
n'est plus de mon ressort
Bleue...
j'ai tremblé de tous mon corps
Il faudrait m'entendre d'abord
Pour s'aimer et rêver encore.
 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique