Moksha

horizontal rule

Site officiel : http://blog.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendID=56470366&blogID=91342480&MyToken=96d85057-89ac-4487-bcb7-1d862fef9c7c

Les témoins

Album : autoproduction 2006

Moi j’aimerai t’emmener loin oh d’ici
Ce monde qui demande des soins il subit
Nous, bêtes sur la planète on piétine
Qui est victime qui est témoin quand on crie
A quoi sert de voler le sang et on prie
On dessine le monde à notre image
Mais est-ce les dernières pages d’un livre commun
Mais qu’est ce qu’on attend que le temps nique l’Atlantique
Que le ciel tombe sur nous
Entendez-vous notre mère crie colère
Notre nature est là sidérée
Et attendons nous le froid froid polaire

De quoi as t-on vraiment besoin quand surgit
Le point de non retour au loin et on se dit
On réchauffe notre destin qu’on abîme au loin
Et on ne veut plus faire semblant de ne rien voir
Et on ne veut plus faire semblant de ne rien croire
On précipite notre vue du moins ce soir
Mais est-ce les dernières pages d’un livre commun
Mais qu’est ce qu’on attend
Que le temps nique l’Atlantique
Que le ciel tombe sur nous
Entendez-vous notre mère crie colère
Notre nature est là sidérée
Et attendons nous le froid froid polaire

Le monde n’est pas à vous
Le monde n’est pas à vous
Le monde n’est vraiment pas à vous
Le monde n’est vraiment pas à vous
Et si vous croyez tous ses futurs ?
? de tranquillité
On attend le progrès jusqu’à la dernière bouffée
Derrière l’espérance essoufflée ou est le bonheur
D’un tournoi avec le matador
L’horizon semble se noyer
L’horizon semble se noyer
Mais qu’est ce qu’on attend
Que le temps nique l’Atlantique
Que le ciel tombe sur nous
Entendez-vous notre mère crie colère
Notre nature est là sidérée
Et attendons nous le froid froid polaire

Pour toi je veux bien
Freinez le destin
Oh j’aimerai bien
Etre pour toi terrien
Ton sort entre mes mains
Mais je n’y peux rien
Choisir, il le faut
 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique