Maxime Piolot

horizontal rule

Site officiel : http://membres.lycos.fr/piolot  

Empoisonnez-moi  

Album : "Le regard des gens" (1999)

Quand j'aurai trop peur des voleurs
Quand je ne prendrai plus jamais d'auto-stoppeurs
Quand je serai certain d'avoir raison
Quand je me plaindrai pour un oui ou pour un non

Quand je ne saluerai personne
Fier que jamais rien ne m'étonne
Quand je serai jaloux de mon enfant
Plus beau que moi et plus intelligent

Refrain :
Je vous en prie, je vous en prie,
Empoisonnez-moi !
Je vous en prie, je vous en prie,
Empoisonnez-moi !

Quand j'aurai un chien très méchant
Qui mordra les gens de temps en temps
Quand je vivrai près d'un amour fini
Par habitude ou par économie

Quand plus rien ne me fera rire
Quand je vous souhaiterai le pire
Quand je dirai si l'océan se meurt
Tant pis pour lui, je ne suis pas pêcheur

Refrain

Quand je pourrai briser la joie
De tous ceux qui rêvent autour de moi
Quand je détesterai les musiciens
Quand je me prendrai pour un sage ou un Saint

Je vous en prie, je vous en prie,
Empoisonnez-moi !

Je vous en prie, je vous en prie,
Empoisonnez-moi !

La femme qui protégeait les oiseaux  

Album : "Aimer c'est agir" (2000)

La femme

Qui protégeait les oiseaux

Voyait plus loin, voyait plus haut

Que ces braconniers

Qui l'auraient bien assassinée

Par vieille colère

A coups de mots, à coup de pierres

La femme

Qui protégeait les oiseaux

Voyait plus loin, voyait plus haut

 

Telle une tourterelle

Telle une tourterelle

 

La femme

Qui protégeait les oiseaux

Comme on défend ce qui est beau

Prenait tout sur elle

Meutes de chiens, rires cruels

Qui l'aide à son tour

Quand elle affronte les vautours ?

La femme

Qui protégeait les oiseaux

Comme on défend ce qui est beau

 

Telle une tourterelle

Telle une tourterelle

 

La femme

Qui protégeait les oiseaux

La vie qui va comme un ruisseau

Fragile parfois

Malgré la force de sa voix

Nous parle d'amour

Quand l'horizon se fait si lourd

La femme

Qui protégeait les oiseaux

 

Telle une tourterelle

Telle une tourterelle

 

La femme qui protégeait les oiseaux

Et les enfants des temps nouveaux

 

La femme qui protégeait les oiseaux

La vie qui va comme un ruisseau

 

Le guerrier "arc en ciel"  "Le Rainbow warrior"  

Album : "Dihun" (1999)

Il était un petit bateau
Plein de colère et de sanglots
Il affrontait de grands corsaires
Qui voulaient enflammer la terre.

Il était un petit bateau,
Qu'on envoyait au fond de l'eau,
Mais il remontait aussitôt,
Pour protéger les cachalots.

Refrain :
On l'appelait le guerrier arc-en-ciel
Il naviguait pour que vivent longtemps
La tourterelle et l'enfant de l'enfant.

Il était un petit bateau
Aussi paisible qu'un agneau.
Il se battait contre des loups,
Qui ne comprenaient rien du tout.

On avait beau crier bravo,
Parler de lui comme un héros.
Il lui en fallait du courage,
Pour aller seul à l'abordage.

Il était un petit bateau,
Qu'on ne regardait plus d'en haut.
Il était un petit taureau,
Qui faisait peur aux toréros.

Nous sommes des enfants de l'eau  

Album :  "Dihun" (2000)

Nous sommes les enfants de l'eau

De la fontaine et du ruisseau

Tout comme la plante et l'oiseau

Nous sommes les enfants de l'eau

 

Quand on abîme la rivière

on empoisonne l'océan

la source qui nous désaltère

Et même un peu de notre sang

Je donnerai ma voix  

Album : "Dis moi quelque chose" (1992)

(Maxime Piolot, Jean-Pierre Castelain)

Je donnerai ma voix
A celui qui n’aura
Ni l’amour de l’argent
Ni le goût du pouvoir
Mais ce désir ardent
D’embellir notre histoire

Je donnerai ma voix
A l’homme ou à la femme
Qui ne mentira pas
Pour être populaire
Et qui tiendra demain
Les promesses d’hier

Je donnerai ma voix
A celui qui saura
Qu’un vieillard a le droit
De ne plus être fort
Et d’exister encore
Les derniers de nos jours
Si nous en avons peur
C’est qu’il y a dans nos cœurs
Bien peu d’amour

Je donnerai ma voix
A celui qui voudra
Inventer des chemins
Qui mèneront si loin
Que chaque enfant
Sera poète ou musicien

Je donnerai ma voix
A l’homme ou à la femme
Qui verra que la terre
Est un être vivant
Qui respire et qui pleure
Comme un vieil océan

Je donnerai ma voix
A celui qui viendra
Sans mépris sans colère
Affronter la misère
La bêtise et l’ennui
De l’esprit et du corps
Pauvres oiseaux blessés
Par le sang pollué
Des bateaux morts

Je donnerai ma voix
A l’homme ou à la femme
Qui se révoltera
Contre les préjugés
Sans se croire obligé
D’insulter le passé

Je donnerai ma voix
A celui qui saura
Qu’il est très important
De penser librement
Quand de tous les côtés
Chacun peut nous jurer
Que lui seul a trouvé
Dans son livre d’idées
La Vérité

Je donnerai ma voix

 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique