Richard Séguin

horizontal rule

Site officiel : http://www.richardseguin.com/ 

Les temps changent

Album : "vagabondage" (1992)

 

Où que vous soyez accourez braves gens

l'eau commence à monter  soyez plus Terre-voyants 

admettez que bientôt nous serons submergés

et que si nous valons la peine d'être sauvés

il est tant maintenant d'apprendre à nager

car le monde et les temps changent

 

Et vous gens de lettres dont la plume est d'or

ouvrez tout grand vos yeux car il est encore temps

la roue de la fortune est en train de tourner 

et nul ne sait encore où elle va s'arrêter

les perdants d'hier vont peut-être gagner

car le monde et les temps changent

 

Vous les pères et les mères de tous les pays

ne critiquez plus car vous n'avez pas compris

vos enfants ne sont plus sous votre autorité

sur les routes anciennes les pavés sont usés

marchez sur les nouvelles où bien restez cachés

car le monde et les temps changent

 

Messieurs les députés écoutez maintenant

n'encombrez plus le Hall de propos dissonants

si vous n'avancez pas vous serez dépassés

car les fenêtres craquent et les murs vont tomber

c'est la grande bataille qui va se livrer

car le monde et les temps changent

 

Et le sort et les dés maintenant sont jetés

car le présent bientôt sera déjà passé

un peu plus chaque jour l'ordre est bouleversé

ceux qui attendent encore vont bientôt arriver

les premiers d'aujourd'hui demain seront derniers

car le monde et les temps changent

car le monde et les temps changent

car le monde et les temps changent

 

Porteur d'eau (A qui j'écris)

Album : "solo" (2003) disponible aussi auprès de la coalition "eau secours"

 

Dans les pays totalitaires, on dit aux citoyens: "Ferme ta gueule." Dans nos démocraties, on dit aux citoyens: "Cause toujours."
Ça fait que la petite chanson s'appelle "À qui j'écris"
Cette chanson est l'ancêtre de "Porteur d'eau"


À qui j'écris quel député
Ou au ministère de l'oubli
Qu'la survie du moindre ruisseau
C'est com'si j'défendais ma peau
À qui j'écris faut qu'on renoue
Avec le fleuve nos désirs fous
Désir de rêves et de printemps
Désir de venger les torrents
Oussequ'on écrit ? Dans quel dossier
Que les lacs ont mémoire des jours
Où l'on buvait au creux d'la main
Lumière d'été rumeur de l'eau
Est-ce qu'il faut l'écrire sur les murs ?
Quand tout s'éclaire les yeux ouverts
Un peu de respect pour la terre
C'est ce qu'a toujours dit mon frère
Porteurs d'eau porteuses d'eau
C'est fait de lacs c'est fait de mots
C'est fait de lunes c'est fait de vie
C'est la rivière qui veut chanter
Porteurs d'eau porteuses d'eau
C'est fait de larmes c'est fait de mots
C'est ma colère juste une goutte d'eau
C'est nos colères les grands cours d'eau
À qui j'écris, tout reste à faire
Pays frileux toujours trahis
Les tours d'acier t'as rien à dire
Nos forêts appellent aux poètes
À qui j'écris, pour qui je crie
V'là les brigands, v'là les gros sous
Y'sont vu dans l'eau l'eldorado
Vont nous faire croire qu'on est tout seul...
Porteurs d'eau porteuses d'eau
C'est fait de lacs c'est fait de mots
C'est fait de lunes c'est fait de vie
C'est la rivière qui veut couler
Porteurs d'eau porteuses d'eau
C'est fait de larmes c'est fait de mots
C'est ma colère juste une goutte d'eau
C'est nos colères les grands cours d'eau
 

Retour  Page Inventaire  Retour à la Base thématique